vendredi, 20 avril 2018 14:47

Mini Olympiades d'Hérouville Saint-Clair

Autour de 500 loustics qui sprintent entre les différentes infrastructures sportives d'Hérouville Saint-Clair ce mercredi. Dans la lignée de la Lycéenne qui avait accueilli 1800 jeunes filles début mars pour maintenir le goût de la pratique sportive, les écoles élémentaires de la ville d'Hérouville se retrouvent depuis 2010 pour découvrir et partager la pratique d'une vingtaine de sports. Coup de chapeau aux enseignants qui emboîtent le pas, aux associations et clubs qui jouent le jeu et aux jeunes sportifs. La BULLE a vagabondé entre les différents ateliers.

 Mexique 4 est attendu au Basket ! Brésil 3 peut commencer le Karaté ! Les têtes blondes, brunes et autres restent humains et sensibles à la luminothérapie. Ce qui fait que dès que l'astre solaire repointe son nez, non seulement la boulangère du coin et toutes les personnes croisées abordent le fatidique sujet de la météo radieuse avec un sourire non moins lumineux mais nos chers bambins ont une soif folle de libérer l'énergie emmagasinée en eux depuis de longs mois d'hiver. Bref, il faisait sacrément beau ce mercredi 18 avril et pas un grognon n'était de sortie.

Des hordes de sportifs convergent depuis les écoles de la ville vers le Stade Prestavoine qui se meut en immense cour de récré. La ronde des activités est rodée depuis quelques années et les animateurs de clubs, rompus au défilement des tee-shirts blancs à casquette, des gaillards qui veulent gagner à tout prix ou des demoiselles dont la force herculéenne se réduit à néant, tant les rires partagés avec les copines prennent toutes les ressources abdominales.

On parie que ce poney s'appelle "Neige" . En voila 2 qui se sont bien apprivoisés !

Pas de compétition dans ce raout fidèle aux principes de Coubertin (l'important dans la vie, ce n'est pas le triomphe, mais le combat) mais de la sueur et peu de larmes. 

De l'athlétisme, dans le purisme de l'olympisme, côtoie du volley sur gazon et les célèbres éducateurs de foot à la gouaille inimitable. Cette piste, qui voit chaque année des stars mondiales fouler le tartan pour des chronos et performances improbables, cette piste donc, accueille aussi chaque année une génération entière de gamins des quartiers avoisinants pour leur donner goût à la pratique sportive, quelle qu'elle soit. Des retraités qui arrondissent les chronos des sprints aux joueurs de N2 du club de volley d'Hérouville, tous sont dans la transmission, de l'envie et du dépassement, de la dépense et du plaisir de l'effort.

Ca pousse sur les jambes mais ce filet est définitivement bien haut !!

De l'autre côté de la rue, autre brochette d'ateliers et c'est le personnage Jimmy Jay, coach basket de centaines de minots, qui pousse avec les gamins pour monter ce ballon trop dur et trop gros vers un panier de Basket à 3,05m, une montagne !!! Rien de blasé chez le coach, la journée est longue mais le gaillard a le même regard protecteur sur chaque passe réussie ou chaque dunk asséné par un CM1 (c'était pour voir si vous lisiez, panier toujours à 3,05m, sérieux ...). 

Même les poneys ont cette bonhomie bienveillante sur les gamins à bombe qui les chevauchent. La main ouverte du Karatéka orchestre une troupe de jeunes filles qui semblent en pleine chorégraphie de zumba ou de cross fit. 

 

Discipline et volonté. Le coach a su être convainquant , notamment pour le Kiai !!

 

Autre spot plus bas dans la ville avec les fruits des épopées gagnantes de Martin Fourcade. Sans la partie ski mais le tir sur cible obtient un franc succès. Ecole de zénitude et de maitrise, on est parfois surpris de voir certaines piles électriques obtempérer aux conseils de patience et de stabilisation distillés par les sages bénévoles du club. Sur chaque atelier, des personnalités se révèlent, des passions naissent et des regards changent. 

5 mètres plus loin, c'est l'hurluberlu du jour. Le prof de boxe au courage notable arbore un maillot du PSG en ce jour de demi finales Caen/Paris. Faisant fi des gentils quolibets que lui attirent son maillot renégat, l'icône de l'entraîneur de Boxe galvanisant transpire autant que ses jeunes recrues. Bravant une nouvelle fois les clichés, deux petites bouilles féminines déguisées en Million Dollar Baby opèrent une danse d'esquives et de jabs assez esthétiques et prometteurs. Elles sont mortes de rire mais à l'écoute du technicien dont on oublie la tenue provocatrice tant il met du coeur à l'ouvrage.

Tu vois ce nez, 15 ans de Boxe, jamais cassé. J'esquive,...

Le salut final après un combat virevoltant !

On vous passe les séances d'escalade à 6 pour assurer, le twirling qui tourne dans tous les sens ou le badminton en fauteuil qui assure la relève d'un Seb Martin trop seul dans la région.

 

Quand courir après les filles prend tout son sens !!

L'initiative est belle, les clubs recrutent et la sécu y gagne. C'est une sacré bonne journée pour la planète quand même !! 

 

Dernière modification le vendredi, 20 avril 2018 16:10

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation