jeudi, 15 mars 2018 17:06

LaLycéenne 2018 : frais et strident

1800 furies en pleine possession de leurs cordes vocales s'étaient données rendez-vous à Hérouville pour cette manifestation nationale visant à promouvoir le sport chez ces jeunes donzelles. Quatre ambassadeurs tenaient le rôle de têtes d'affiche pour haranguer ces hordes de lycéennes normandes, si tenté qu'il était besoin de les motiver.

Affluant de toutes les contrées normandes, les bus déversèrent donc de jeunes sportives, des moins sportives mais festoyantes, des sourires enthousiasmants qui ont pris l'événement par le bon bout. Une vingtaine d'ateliers de découverte de pratiques sportives les attendaient pour faire naître des vocations jusqu'à l'apothéose : la course de 3km sous les poudres colorées ? Que nenni !! L'arrivée de la rock star du jour Camille LACOURT. Eclipsant légèrement Gévrise Emane, Maeva Danois et CarpeDiemElise, le néo retraité des bassins a joué le jeu devant une ambiance digne des festivals les plus estivaux.

 

L'UNSS Normand a dû se gargariser de cette initiative labellisée MAIF qui visait à donner goût à la pratique sportive aux jeunes lycéennes de France et de Navarre. Outre les problèmes habituels de timing des stars (on y reviendra), force est de constater que l'ensemble des participantes avait fermement décidé de se fendre la poire à la Fonderie. Un service d'ordre renforcé, non pour Vigie Pirate mais pour Vigie Pilate. La prof de Zumba ou celui de Hip-Hop héritent de la même banane "Dès que je démarrais une choré, j'avais une nuée de filles qui se pointaient et qui enchainaient, c'est un régal d'avoir un public comme ça pour ce type d'animation". 

Dans la lignée de la Color Caen qui sillonne la France et Caen de façon récurrente dorénavant, le kit de bienvenue fournissait donc l'assistance de ces fameuses lunettes bigarrées. Bien avant le saupoudrage forestier qui donnerait des couleurs à la meute, on a donc assisté à une après-midi positive, entraînante et joyeuse. Loin d'adopter une attitude blasée ou emprunte d'un reste agaçant d'adolescence mal achevée, le raout a pris des airs de festival quand les démonstrations ont démarré. Eric le Fit-Karatéka en a eu pour son heure de gloire, idem pour Hugo au Hip-Hop, pour la pétillante Zumba master ou encore pour les voltigeurs du Double Dutch.

 

Mais tout ceci n'était qu'une montée en puissance pour l'arrivée de la rockstar. En retard pour ajouter à la légende (On prescrira quelques parties de Monopoly à Camille pour réviser ses gares ;o)), il déambule, allure chaloupée, cuir tombant, mèche de pub de coiffeur et ce regard si bien décrit par 99% des féminines croisées. Perçant et volontairement enjôleur.

Camille Lacourt a fait de l'ombre au maire d'Hérouville Rodolphe Thomas

Sans donner de nom, ces dames du Conseil Municipal local se muent elles aussi en lycéennes et rosissent devant l'éphèbe pourtant pas en tenue de nageur. Evidemment, le conflit de génération amène des réflexions on ne peut plus cocasse : "C'est Qui ? Un mec qui a fait Danse avec les stars, il est trop beau ...." Euh, on zappe les 5 titres de champion du Monde ou bien les filles !!!!

Camille Lacourt vient de  faire  la blague du mec qui se trompe de gare à Gévrise Emmane qui a filmé le sketch. Maeva Danois cherche son prof de sport de 1ère ES de 2010

 Les ambassadeurs jouent le jeu à fond, Maeva Danois est déchaînée et se remémore, en bonne locale de l'étape, ses années au Lycée Allende, à quelques encablures de là. Bien sûr il y a a la course mais le pari de l'UNSS et des profs de sports accompagnants est déjà rempli car l'engouement est certain dans les allées boisées du bois de Lébisey.

 

Des drapeaux indépendantistes ont réussi à transpercer les barrages anti-émeutes mais la fête fut belle

 

Camille, trop content d'être à la Fonderie, tente d'immortaliser ce moment fort dans sa carrière

Reconversion en cours pour Maeva qui finit Ex Aequo avec Bastien au micro !

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation