Tennis de Table

Tennis de Table

En ce samedi ensoleillé, l’acte I des gilets roses de Mondeville voyait les 3 équipes nationales recevoir dans l’antre de Bérégovoy (d'où le Nationalville). Début de la seconde phase du championnat avec les minimoys de N2, brillamment maintenues pour des promues en phase 1, la réserve féminine qui étrennait une belle montée en forme de réservoir de l’équipe phare en N3. Au milieu de cet ensemble féminin et très jeune et prometteur, se glissaient les presque glabres de la N3 mâle.

Du caractère, de la pression pour l’objectif avoué de remonter en ProA mais de la bonne pression. Et surtout, de la résilience !! Privé de leur leader Antoine Hachard, blessé, Caen parvient à renverser des matchs et des montagnes pour l’emporter 3/1 face à l’équipe piège par excellence de Miramas et son Papy résistance de légende.

Champion du Monde !!! Peu importe le niveau de compétition, chaque sportif a déjà ressenti ce moment de gloire, a fortiori en sport collectif, où la pression tombe violemment. Victoire, accolades, départ en vrille, communion, décompression, mal à la tête !

Début juin, les vainqueurs de poule des interclubs nationaux se rencontraient pour la phase finale et le titre honorifique de Champion de France de Tennis de table. Assurés donc d’accéder à la N2, cette journée bonus voyait les minimoys de l’USO Mondeville et les gaillards de Caen TTC2 honorer leur saison régulière de champions.

Carton plein pour le Calvados avec 2 titres de champions de France dans la besace !! On a évoqué ce WE de fou avec l’un des belligérants, Sam Haddek, intercepté juste avant son entrainement de … volley (le gaillard joue aussi en N2 comme Jeanne et Serge).

Comme il est étrange et savoureux d’écrire quelques lignes et d’être intimement persuadé de pouvoir ressortir la trace dans 5 à 10 ans pour mesurer la part de science-fiction ou la bonne anticipation des destins approchés. La BULLE a profité du jour des enfants pour rencontrer les minimoys de Mondeville. Cléa, Jeanne et Maya se sont gentiment prêté au jeu des questions/réponses avec une spontanéité attendrissante.

Le plus croustillant du match de ProB d’hier soir relevait du people. Miramas aligne en effet un chinois de 55 ans, He Chen Zhiwen, ex-champion du Monde avec la Chine en .. 1985 !!

Sinon, les 2 clubs étant étrangers à la lutte pour la montée ou le maintien, le public s’était principalement déplacé, pour ce dernier match à domicile, pour dire au revoir à Jakub Kosowski, Julien Piétropaoli et  Dorian Zheng.

Croisée des chemins entre une N2 masculine qui reglisse en N3 et une N3 féminine qui jouera la montée début mai. Fin d'une belle aventure pour la bande à Damien Douine en N2. Maintenus à la mi-saison, cette phase 2 leur aura été fatale et c'est sur un cinglant 8/0 à la maison qu'ils enterrent leur dernier soupçon de chance de se maintenir. Trop forte pour eux, cette équipe de Saint-Pierre ! Sur les tables à côté, les 3 blondinettes et la grande soeur Chloé Guillaume laminent une équipe de Saint-Maur pourtant supérieure sur le papier.

Une semaine après le derby perdu face à Argentan, la réception de Metz pouvait paraître plus fade. Le Caen TTC, largué pour le podium, pas inquiété pour la descente, ne se cache pas d'être tourné sur la prochaine saison en ayant signé Niagol Stoyanov, prolongé Marcos Madrid et fait miroiter une très bonne nouvelle sous quelques jours. En face, Metz était en bas de tableau mais serein sur son maintien. La série de défaites des caennais s'est malheureusement prolongée avec un 3/0 bien sec à digérer à la maison. Dur mais logique car un brin apathique.

 

Une ambiance de play-offs !! Les 2 équipes ont beau ne plus avoir d’ambition au classement ni de stress pour le maintien, la présentation des équipes donne le ton : 2 speakers pour 2 fois plus de bruit dans les gradins. « On n’a jamais vendu autant de places via la billetterie Web cette année !" 

Le derby attire la foule. Une foule joyeuse et supportrice mais fair-play vis à vis d'un coriace voisin bas-normand. Cela ne suffira pas au retour d'Argentan qui l'emporte 3/2 et reste accroché à sa 2ème place. Caen est dans le gras mou du tableau et peaufine son recrutement.

Caen a le vent en poupe en 2018 et surfe sur le renouveau du Polonais Jakub Kosovski pour se refaire la cerise et viser le podium de ProB. Hier soir face à un mal classé, il a fallu toutefois s’employer pour l’emporter 3/1 et ne pas s’empêtrer dans un match décisif toujours hasardeux. Toujours pas d’osmose en double avec une nouvelle défaite et l’on sait l’importance que ce talon d’Achille aura eu dans un mode de scoring particulier où tous les matchs comptent.

 

Recevoir le leader a ceci de savoureux de mettre une certaine pression sur le boss du classement. Coach Panache Renouvin change sa composition d’équipe habituelle et aligne Julien Piétropaoli en simple pour la première fois de la saison. Marcos Madrid confirme son excellente saison et gagne ses 2 matchs. Et c’est Jakub Kosowki qui donne la victoire pour l’exploit du jour. Saint-Denis, leader invaincu de ProB, tombe à Caen qui a vibré comme dans ses années glorieuses. 

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation