mardi, 27 mars 2018 11:10

N2 Volley : Hérouville fait taire la pie qui chante

Le Volley Club Hérouvillais s'est sorti du bourbier ! La saison dernière, le VCH avait été rétrogradé mais avait été repêché en N2. Le début de saison fut très compliqué, tant sur le niveau de jeu que sur le bloc équipe qui ne paraissait pas serein. Le changement de revêtement de la salle fut salvateur !! Depuis le retour à Daniel Huet et son nouvel éclairage, Hérouville va beaucoup mieux !! Ce WE, le match contre Chantepie revêtait une importance non négligeable pour distancer Chateaudun et Saint-Maur. La victoire arrachée au bout du tie-break leur permet même de passer devant les adversaires du jour et de posséder 7 points d'avance sur la relégation, pour 3 matchs à disputer. Ca sent bon le maintien quand même, Chantal !!

 

De Chantal, égérie virtuelle clamée à chaque temps mort par le VCH à Chantepie, il n'y a qu'un pas. L'équipe banlieusarde Rennaise est bien connue en Normandie pour y voir évoluer Nicolas Godard, ayant fait naguère la joie des mires de Luc-sur-mer et Hérouville et Nathan Biteau, ex-coutançais. En outre, les 2 équipes avaient déjà eu le loisir de se jouer en Coupe de France, un soir d'hiver en 2017 pour une victoire des Normands.

L'entame est belle pour les locaux avec un Antonin Desheulles déchainé. Le jeune pointu prend confiance au fil des matchs et exploite au mieux sa vitesse de bras qui n'a égal que l'absence totale de muscle dans ses mollets. Cela ne gêne pas le bondissant attaquant pour châtier la défense Bretonne. Hérouville est bien en place et remporte le premier set 25/20. Chantepie, digne d'une équipe qui joue à l'extérieur, a donc fini son échauffement et propose plus de stabilité en réception et en défense dans le 2ème set qu'ils mènent de bout en bout mais ... Malgré la mire du pointu Desheulles qui commence à dérailler un tantinet, tel un biathlète Allemand voyant Fourcade s'installer à ses côtés, c'est le grognard Max Le Berre qui incarne la menace et qui ramène sa troupe pour recoller au score dans le money-time. Hold-up sur le set, malgré l'énergie positive dégagée par Max Le Berre, Hérouville remporte ce 2ème set 31/29 pour s'assurer 1 point.

Bastien Barraquet a transpercé le bloc Rennais

Deux options pour le 3ème set, Hérouville se voit trop beau et lâche du lest ou Chantepie s'écroule pour céder en 3 sets. Et bien, non, c'est un set assez similaire au précédent qui se dispute avec un Chantepie stable qui s'appuie toujours autant sur son pointu et Hérouville qui bascule son attaque un peu plus au centre sur l'inévitable Nicolas Moudingo, bien en vue ce dimanche. Cette fois-ci Chantepie ne laissera pas le VCH revenir et garde espoir. 

Bis, ter, repetita dans le 4ème set. La réception normande est assez stable mais le jeune Nathan Biteau, passeur de Chantepie, tient bien le match et varie délicieusement. En face, Ahmed Harzallah joue plus en dents de scie, son remplacement par Sami Abdelhamid fait souffler le ténébreux maître à jouer Hérouvillais

2 sets partout, le rituel avant chaque point du libéro hop hop hop Lucas Piacenza commence à agacer mon voisin de gauche. 

On vous laisse juger en vous passant 224 fois  (nombre de points du match) la vidéo suivante :

C'est bon Lucas, on perd patience, tu n'es pas sur France Inter avec Antoine de Caunes ! 

Le collectif Hérouvillais semble revenu et l'apport sur le banc du central Pierre Dumont, coach du jour, semble apaisant. Le grand gaillard à la voie fluette et posée capte l'écoute de l'équipe, dans un style légèrement différent de son illustre prédécesseur Benjamin Meuriot (un peu comme Carla Bruni qui passerait derrière Joey Starr), il distille ses consignes et un embryon de rigueur tactique perce en cette fin de saison. 

Max Le Berre insiste sur une dernière consigne cruciale : "On ne croise pas les jets !" 

 Des images de l'entrainement arrachées la semaine passée

Le tie-break est à l'image des sets précédents et Hérouville court après le score mais reste courageux. Une faute d'arbitrage à 9/10 (dans une partie bien tenue par le corps arbitral par ailleurs, ne les blâmons pas !) tourne pour le VCH mais à 11/13, le temps-mort est pris côté Normand. Coup de sang de Benj Meuriot qui, en se raréfiant, se révèle sans doute beaucoup plus efficient, et le VCH prend les 4 derniers points pour remporter le match !!

Ce fut dur mais bon. Bonne inspiration d'avoir pris ces points car les 3 derniers matchs seront à l'extérieur et contre des ténors à Sartrouville 3ème,  à Rennes 2ème et à Asnières 5ème !!

 

Grosse belle opération et soupir de soulagement. souvenons nous en effet de l'état du moral et du compteur de points en novembre dernier. On ne donnait pas cher du sort de la meilleure équipe Normande en N2.

Le maintien assuré, il va s'agir de préparer la saison prochaine pour les cadres Hérouvillais. Quel schéma tactique, quelles recrues, quel budget ?

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation