lundi, 23 octobre 2017 01:16

ASPTT Caen Volley N2 : un commando gagnant

On dit souvent préférer la qualité à la quantité. Ce concept est certes vrai mais au Volley, pour jouer avec un libéro, il faut être 7 et l’ASPTT Caen jouait ce jour à domicile face à Orléans avec un effectif minimum. Les caennaises enchainent dans cette configuration une 3ème victoire d’affilée et restent en tête de la poule de N3.

Face à une jeune équipe orléanaise appliquée et joueuse, Caen prenait les affaires par le bon bout en remportant facilement la première manche, Orléans égalisait en profitant des largesses des normandes.

Manon Laprune a distillé quelques douceurs pour contribuer à cette 3ème victoire

Dans ce 3ème set charnière, oscillant entre un faux rythme et du jeu simple et efficace, Manon Laprune fait jouer sa force de frappe, histoire de rappeler à ses adversaires que Caen jouait en N2 l’an passé. Malgré des imperfections, Les Caennaises font respecter leur rang de leader et s’appuient sur une Charlotte Fouques auteure d’un match complet et sérieux. La jeune pousse de l’ASPTT est devenue rapidement une des pièces maîtresses de l’équipe. Impériale en réception, décisive sur des attaques à l’aile, elle s’est même montrée « expérimentée » quand il a fallu négocier quelques ballons très près du filet. Un match référence à coup sûr pour Charlotte.

Charlotte Fouques, impériale tant en défense qu'en attaque a stabilisé la réception avec une bonne batterie de plateaux

 

Caen prend donc la main et se doit de conclure au 4ème set pour faire le plein des points. Orléans à ce moment sort son AKA47 Also Know As « la killeuse ». Les joueuses du Centre y croient et se relancent bien, faisant déjouer Caen qui se complique la tâche. Une nouvelle belle série au service de l’américaine Alycia Baker propulse définitivement les postières en tête qui finissent le match proprement et peuvent savourer un 3ème succès en autant de matchs.

Alycia Baker, précieuse au service 

Serge Ag était satisfait de ses troupes mais ne se défilait pas quand on le questionnait sur son effectif on ne peut plus restreint : « C’est vrai que je n’ai que 9 filles dans l’effectif avec 2 absentes aujourd’hui donc on n’a pas trop le droit à la blessure. »

Le technicien soulignait le bon match de son équipe malgré cela et « le fait qu’elles jouent bien en jouant simple mais dès qu’elle complique le jeu, nous déjouons et laissons revenir l’adversaire ».

Titillé sur l’ambition de l’équipe, en tête de son championnat, l’ex international camerounais restait prudent « nous gardons en tête le maintien, on reverra éventuellement notre ambition après les matchs allers si cela se passe bien. »

Prochaine échéance à Clamart avant de recevoir le 19 novembre Laval au gymnase Victor Vinde.

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation