mercredi, 04 octobre 2017 14:57

Volley Hérouville N2 : #1 Normand !

 

Habitué au rôle de leader bas-normand à la faveur de l’ancien découpage administratif, le club d’Hérouville Saint-Clair, ex cité-dortoir tapie dans l’ombre du préfectoral Caen peut dorénavant se prévaloir du titre honorifique de « 1er club normand » !

Le VCH était rompu au fait de dominer la Basse-Normandie en compétitions masculines. Haut de tableau en N3, exploits en coupe de France, cocktails et récompenses à la mairie d’Hérouville, regards gourmands des demoiselles sur les plages de Ouistreham pour la saison de Beach puis une accession logique et méritée en N2.

Maromme ayant périclité, le VCH se trouve propulsé comme plus haut représentant du volley Normand, ça claque ! Le Caen Volley club semble souhaiter les titiller et a bien débuté sa saison en N3. On espère évidemment que l’émulation entre les voisins poussera chacun au plus haut de son potentiel.

Ayant relancé le club il y a quelques années, l’équipe dirigeante, principalement constituée de membres de l’équipe fanion, a pris soin de relancer la formation dans les catégories jeunes et de structurer la base. Leurs équipes M20 et M13 ont montré de belles promesses  ces dernières années et on se prend à espérer que la spirale d’autoformation est en marche.

C’est alors qu’au sein de cette équipe fanion, ces jeunes adultes sages et responsables ont fauté et repeuplé la planète, poussant le modèle du renouvellement d’équipe à son paroxysme ! Le syndrome des jeunes papas a évidemment eu son lot de traits cernés, de baisse de jump et de bobos afférents avec comme conséquence indirecte la saison complexe 2016-2017 (l’analyse est peu fine, nous le concèderons…).

Du sang neuf donc cette année avec l’arrivée d’Ahmed Harzallah, de Pierre Dumont, ce qui implique un changement notable dans l’organisation de jeu qui animait le VCH depuis 4 ou 5 ans.

Le musculeux Ahmed Harzallah et le gendre idéal Pierre Dumont posent devant les conseils du coach "Défense de fumer" placardés au mur du gymnase.

Exit le passeur-coach-capitaine-trublion Benjamin Meuriot, il glisse en récep-attaque pour laisser sa place à Ahmed Harzallah, dédié à sa tâche. Pierre Dumont, du haut de son double mètre, vient épauler Nicolas Moudingo au centre et remplacer Antoine Bachelet, en pré-retraite précipitée par un corps endommagé. Antonin Desheulles sera sans doute plus utilisé cette année pour donner de la vitesse de bras à la pointe aux côtés de Bastien Barraquet. Sam Haddeck continue son duathlon volley - Tennis de Table en jonglant entre les matchs et les entraînements de ses 2 marottes.

Niels Philippe-Daniel devait passer sur la table d’opération pour une épaule farceuse mais tiendra son rang pour confirmer sa bonne saison de l’an passé. Max Le Berre est fidèle au poste, son frère Hugo se mettant en retrait. On notera l’entrée dans le groupe de deux jeunes recrues, Francesco Begnis, récep-attaque italien ou plutôt Lombard et Paul André au centre. Dernière évolution de l'effectif pour les nostalgiques d'un temps ou les familles Le Berre et Jules formaient la moitié de l'effectif, le retour du mythique central JB Jules qui viendra seconder à la passe.

 

JB Jules, central historique et coach geek reconverti à la passe  crédit @mandarinetho

Pour revenir à l'actualité sportive et récente, ce sont des débuts compliqués pour le VCH avec une défaite logique et attendue à Conflans, immédiatement suivie d’une plus rageante et handicapante à Châteaudun, nouvellement promu en N2. La réception de St-Maur pour le prochain match à domicile revêt déjà une couleur critique pour Hérouville.

C’est évidemment dans ces moments que l’esprit d’équipe doit percer ou pour le moins se forger. La meilleure des façons de connaitre la suite de leur histoire est sans doute de venir les supporter le 15 octobre au gymnase Daniel Huet à 15h.

  

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation