mardi, 25 septembre 2018 15:38

USO Mondeville : de belles promesses en culotte courte

Ana Tadic regarde en haut, tout en haut. Ana Tadic regarde en haut, tout en haut.

Fraiches et généreuses. La team Landeau de l’USOM a livré une belle prestation face aux Pro de Landerneau. Privé de ces internationales canadiennes Kim Gaucher et Shona Thorburn, de son arbre rêveur Kristen Mann, L’USO Mondeville s’est vu aligner un 5 très rajeuni. Loin d’être ridicules, les jeunes troupes de Romain Lhermitte ont rivalisé avec les Bretonnes avant de céder au final.

 

Comment diable faire la différence entre une équipe espoir de centre de Formation et l’équipe qu’alignait l’USOM ce samedi à la Halle Bérégovoy ? 16, 17 ou 18 ans, les puces au visage enfantin semblaient s’être trompé de catégorie avec le challenge « Moins de 15 » qu’aurait pu organiser la ligue Normande. Quelle impression étrange de considérer Myriam Djekoundade comme une taulière de l’USOM.

Myriam Djekoundade au charbon avec Aminata Gueye

Quel régal de voir la place donnée par l’absence des trentenaires se transformer en révélateur pour la grande et talentueuse internationale M20. Car c’est en meneuse d’équipe qu’on l’a vue se comporter. Jouant le rôle de grande sœur, les regroupements du 5 et le briefing d’après match, c’est Mimi qui s’y est collée. On connaissait son charisme devant les micros et son verbe pertinent et punchy, la voici propulsée en galvanisatrice d’un week-end.

Plus réservée dans l’exercice, Ana Tadic s’est-elle affirmée principalement sur le terrain, c'est sans doute la sagesse de ses 20 ans, acquis justement la veille du match ! Gros palier franchi dans la fermeté de ses appuis et dans ses attitudes offensives, l’épopée M20 des 2 jeunes femmes leur a donné un sacré coup de boost.

Face à une équipe de Landerneau nouvellement promue en LFB (les Bretonnes ont de l’expérience à revendre avec Cousseins-Smith, Stepanova, Cooper ou Diaby), on peut craindre la grosse doudoune.

Kenza Salgues devra confirmer en LFB cette année

Sauf qu’en face, la team biberon va cramer de l’énergie en défense et faire preuve d’une belle présence au rebond avec Ana Tadic et Aminata Gueye. Louise Bussière est en feu à 3 points et tient le scoring. Les piles alcaline se succèdent à l’aile et à la mène avec Kenza Salgues, Ewl Guennoc et Adèle Detchart.

Tout a souri à Louise Bussière en 1ère mi-temps, elle finit  meilleure marqueuse du match avec 16 unités

On lit une belle détermination dans le regard des donzelles, une détermination digne de Clarisse Agbegnenou, c’est dire où cela peut mener !!

Les systèmes sont respectés et les Mondevillaises sont devant à la pause. Evidemment, la seconde mi-temps sera un peu moins parfaite et Landerneau finira par l’emporter mais on sentait le banc Normand confiant sur le potentiel du groupe présenté : «  Elles ont tenu tête à un groupe Pro alors qu’elles ont 17 ou 18 ans !! De très bonnes choses sur l’engagement ».

Adèle Detchart, morpion en défense, anguille en attaque (horoscope bolivien)

La saison sera longue et Romain Lhermitte aura besoin de toutes ces championnes en devenir mais, au contact des anciennes nord-américaines, si peu avares de conseil et si inspiratrices, on peut être confiant sur la saison.

Romain Lhermitte a abreuvé son équipe d'ajustements. Et le bougre a trouvé des oreilles pour l'écouter !!

Reste à savoir comment l’effectif Mondevillais va gérer l’opposition de ce soir entre la Team France de Marine Johannes and co et la Team Canada de Kim Gaucher et Shona Thorburn … (Championnat du Monde à 21h30 ce mardi 25/09)

On beau dire "déterminée" mais c'est fou comme on dirait qu'elle est têtue comme une Bretonne.

Contact

06.84.04.46.44
  bienvenue@labulle.club

FAX en congé

Minitel en réparation